Chorégies Orange

21 Mar

Chorégies Orange

Le festival dirigé par Raymond Duffaut s’ouvrira  par la désormais traditionnelle soirée « Musique en Fête », retransmise en directe sur France 3. Comme chaque année, le festival affiche un programme varié, alternant les genres musicaux. Les interprètes confirmés côtoieront des artistes à découvrir.

Les 5 et 9 juillet, Mefistofele d’Arrigo Boito sera donné dans une mise en scène de Jean-Louis Grinda. Créé à La Scala de Milan en 1868, il s’agit du premier opéra du compositeur, basé sur le Faust de Goethe. Si la première est un échec, cet opus connaît un réel succès après remaniements. Pour la première fois aux Chorégies d’Orange, c’est une femme qui tiendra la baguette : Nathalie Stutzmann. A cette occasion, c’est encore une belle distribution qui foulera la scène du Théâtre Antique : Erwin Schrott campera le rôle-titre, entouré de Jean-François Borras, Reinaldo Macias, Béatrice Uria-Monzon, Valentine Lemercier, Sylvie Brunet et Carmen Giannattasio. L’Orchestre Philharmonique de Radio France officiera lors de ces deux soirées.

Rossini sera à l’honneur les 31 juillet et 4 août avec Le Barbier de Séville. La mise en scène d’Adriano Sinivia promet une folie magnifique, exaltée par une distribution prestigieuse : Florian Sempey et Bruno De Simone reprendront leurs rôles fétiches de Figaro et de Don Bartolo, tandis que Michael Spyres et Olga Peretyatko feront à cette occasion une prise de rôle (Le Conte pour lui, et Rosina pour elle). Cette joyeuse bande, ainsi que l’Orchestre national de France, sera placée sous la direction de Giampaolo Bisanti.

Du côté des récitals, le Festival propose à son public une nuit dédiée au répertoire envoûtant de la musique russe.
Sous la direction de Mikhaïl Tatarnikov, les plus grands interprètes russes feront découvrir ces musiques puissantes : Oksana Dyka, Aida Garifullina, Ekaterina Semenchuk, Bogdan Volkov, Boris Pinkhasovich, Vitalij Kowaljow et Ekaterina Sergeeva.

De grands récitals sont également programmés avant chaque opéra : les belcantistes Karine Deshayes et Edgardo Rocha, la wagnérienne Eva-Maria Westbroek, et le roumain verdien George Petean serviront d’apéritif musical prestigieux.

Enfin, le Festival présentera les révélations classiques de l’Adami à l’occasion d’un concert unique.

On se presse pour la location, de très bonnes places en catégorie intermédiaire pour une vue et une audition optimales sont disponibles.

http://www.choregies.fr/